Accueil > Présentation > UMR 5319 PASSAGES

Présentation de l’unité

mis à jour le 14 septembre 2016

Née de la fusion des UMR ADESS (Bordeaux) et SET (Pau), auxquelles se sont jointes des équipes de l’ENSAPBx, l’UMR PASSAGES est organisée en trois sites :

  1. Bordeaux-universités, dont le lieu central est la Maison des Suds, à Pessac (118 personnes, dont 47 doctorants au 1er septembre 2015) ;
  2. ENSAPBx, dont les locaux sont à Talence, à 15’ à pied de la Maison des Suds (31 personnes, dont 7 doctorants au 1er septembre 2015) ;
  3. Pau-UPPA, installé à l’Institut Claude Laugénie, sur le campus palois de l’Université.

Construites autour de la place centrale accordée à l’espace, aux lieux et aux territoires, les recherches menées à PASSAGES sont intrinsèquement pluridisciplinaires. L’UMR se structure autour de quatre thématiques principales

  • Territoire ;
  • Environnement ;
  • Dispositifs de normalisation de la réalité ;
  • Corps et sujets.

et de trois champs transversaux qui constituent les focales du laboratoire

  • Médiation ;
  • Transition ;
  • Traduction.

Outre ces différences, trois éléments caractérisent les démarches que nous suivons :

  • L’importance de l’ancrage empirique des recherches, et la place qu’occupe la pratique et l’ethnographie du terrain dans la production de connaissances.
  • L’interaction recherchée avec les acteurs politiques, sociaux et économiques, nourrie par une pratique de la recherche impliquée s’inscrivant dans le mouvement du projet. Cette interaction s’exprime, notamment, par la mise en place de formes étroites de collaboration dans le processus même de recherche.
  • Le développement d’un processus réflexif qui interroge l’ensemble de la chaine de production de savoirs. Cette démarche rejoint un questionnement de type épistémologique porté de longue date par les chercheurs de l’unité. Cette réflexivité nous permet une approche à la fois critique et compréhensive des problèmes contemporains.

Fortement ancrées dans le social, les sciences de l’espace que pratiquent les chercheurs de PASSAGES sont proches du politique et de la dimension culturelle, intègrent voire élaborent des théories dans les champs de la sociologie comme de l’anthropologie, sont attentives tant aux représentations et constructions discursives qu’aux rapports de pouvoir, de domination et de résistances, et sont marquées enfin par une fréquentation assidue des différents segments de la société. C’est notre marque de fabrique, celle souvent qualifiée de "géographie sociale du Sud-Ouest".