Rechercher




Accueil > Recherche > Géocinéma > Géocinéma 2016

Géocinéma 2016

mis à jour le 1er avril 2016

Géocinéma 2016

Géocinéma : le cyberespace 22 au 24 mars 2016
Forgé dans le roman anglais Neuromancien de William Gibson en 1984, le cyberespace intéresse les géographes depuis le milieu des années 1990. Constitutif et vecteur d’un imaginaire puissant, le cyberespace offre la possibilité d’explorer de nouvelles formes de discontinuités, de nouvelles limites entre matériel, immatériel, idéel et virtuel. L’équipe du Festival GEOCINEMA vous invite à pénétrer cet "espèce d’espace", hypothétique 8ème continent, où sont mises en scène "des forteresses d’informations secrètes protégées par de glacis logiciels, îles baignées par les océans de données qui se métamorphosent et s’échangent à grande vitesse autour de la planète" (Pierre Lévy, 1997). Le regard géographique nous aidera à décrypter ces formes insoupçonnées.
Où, mieux que sur la toile d’un écran de cinéma, peuvent se dessiner, se donner à voir, se raconter les dispositifs numériques regroupés sous le terme Internet ?

"Quand la toile met en scène la Toile",
tel est le point de départ de cette 11ème saison de GEOCINEMA.

Le Festival GEOCINEMA, depuis 10 ans, met en scène les liens entre film de fiction et géographie. Porté par un groupe d’enseignants-chercheurs du Département de Géographie de l’Université Bordeaux Montaigne, GEOCINEMA a pour objectif de faire de la géographie autrement. Hors les murs, sur les toiles d’un vrai cinéma, le cinéma d’art et d’essais UTOPIA de Bordeaux, GEOCINEMA s’adresse à un public divers, étudiants, habitués amoureux des films ou public d’un soir, et en mobilisant les films de fiction.
Le film de fiction devient alors, après la projection, le support d’un débat et d’un partage d’idées et de savoirs entre le public spectacteur, les enseignant-chercheurs et les intervenants invités, spécialistes du thème.

Rendez-vous à l’Utopia de Bordeaux !

Géocinéma 2016 c’est aussi : Des rencontres à la Maison des Suds à Pessac, dans l’amphi C 200 de l’Université Bordeaux Montaigne, à la Librairie La Machine à Lire, au Café Castan, ainsi qu’à la Maison des Etudiants de l’Université Bordeaux Montaigne…