Site en cours de remaniement complet. Le site subit en ce moment une refonte complète. Désolé de la gêne occasionné !

PASSAGES

Accueil > Laboratoire > Doctorants > Thèses 2016 > Avis de soutenance : Clara Lemonnier 10 juin

Avis de soutenance : Clara Lemonnier 10 juin

mardi 3 mai 2016, par Marie-Bernadette DARIGNAC

Clara Lemonnier présentera ses travaux en vue de l’obtention d’un doctorat des Université en ethnologie option anthropologie sociale et culturelle sous l’intitulé « Quêtes de soins au féminin. Une ethnographie des "maux de femmes" et du pluralisme thérapeutique en Médoc (France) ».

Vendredi 10 juin 2016 à 9h, Université Bordeaux, Faculté d’Anthropologie sociale-ethnologie, 3ter place de la Victoire, Bordeaux.

Membres du jury :

  • Laurence KOTOBI, Maître de conférences (ADT)à l’Université de Bordeaux, France, co-directrice de thèse
  • Abel KOUVOUAMA, Professeur à l’Université des Pays de l’Adour, France, co-directeur de thèse
  • Bernard TRAIMOND, Professeur émérite à l’Université de Bordeaux, France, président du jury
  • Carolyn SARGENT, Professeur à l’Université de Saint-Louis, USA rapporteure
    Ilario ROSSI, Professeur à l’Université de Lausanne, Suisse, rapporteur

Résumé  : A la croisée de l’anthropologie de la maladie et de l’anthropologie de la santé, cette thèse explore la diversité des savoirs et des pratiques de soins dédiés à la prévention ainsi qu’au traitement des problèmes de santé considérés comme spécifiquement féminins en France rurale. L’ethnographie a été menée sur la presqu’île du Médoc, territoire où l’imaginaire lié à la nature fait naître des représentations sur la population entre fantasmes et stigmates, et où se pose régulièrement la question de la désertification médicale, à l’instar d’autres campagnes françaises. Dans ce contexte, des observations et des entretiens qualitatifs ont été réalisés auprès d’une soixantaine de femmes et d’une quarantaine d’acteurs du soin aux profils variés, afin de dessiner les contours et les dynamiques du pluralisme thérapeutique local consacré aux « maux de femmes ». Cette catégorie opératoire regroupe l’ensemble des malaises, mal-être et maladies, souvent sensibles et tabous, qui m’ont été confiés par mes interlocutrices. La thèse éclaire les diverses logiques de recours aux soins qu’elles développent au cours de ces itinéraires thérapeutiques particuliers, constitués de soins biomédicaux, spécialisés ou non dans le domaine de la « santé sexuelle et reproductive », de soins non conventionnels et de soins domestiques. La réflexion globale porte sur la complémentarité des soins façonnée par les usagères du pluralisme thérapeutique au fil de leurs quêtes de soins efficaces, en même temps qu’elle questionne les quêtes de soi suscitées chez les femmes selon que les soins normalisent ou non leurs conduites, les rendent ou non actrices de leur santé, ou qu’ils réifient ou réinventent les normes de genre.
Mots-clés  : pluralisme thérapeutique – pluralisme médical – santé sexuelle et reproductive – soins non conventionnels – soins domestiques – savoirs de santé – maladies de femmes – genre – itinéraire thérapeutique – ruralité – désertification médicale – France

Title : Searching for care, searching for the self. Women’s health problems and therapeutic pluralism in Médoc (France)

Abstract : This thesis in medical anthropology explores the diversity of knowledge and care practices dedicated to prevention and treatment of health problems considered as specifically feminine in rural France. The ethnography was conducted in the Medoc peninsula, an area where nature related imaginary leads to representations between fantasy and stigmas from the local population. It is also an area discussed for its medical desertification alike other French rural areas. In this context, observations and qualitative interviews were conducted with about sixty women and forty care actors with various profiles in order to understand and present the contours and dynamics of local therapeutic pluralism dedicated to “women health issues”. This operational category stands for all illness, sickness and diseases, often sensitive, taboo and revealed to me in confidence.
This thesis enlightens women’s diverse uses of healthcare in their singular therapeutic itineraries, made of biomedical care, specialized or not in the sexual and reproductive health sector, of non-conventional or alternative medicines and of domestic cares. The overall reflection addresses the complementarity of treatments developed by users of therapeutic pluralism in their quest for health, and questions women’s personal quest according to the way treatments normalize or not their practices, make them actor of their own health or not, or re-invent or re-conduct gender norms.
Key-words : pluralism – medical pluralism – Sexual and reproductive health – complementary and alternative medicines – domestic treatments – health knowledge – women disease – gender – therapeutic itinerary – rurality – medical desertification – France