Rechercher




Accueil > Productions scientifiques > Vient de paraître > 2016

Vient de paraître :

mis à jour le 13 septembre 2016

Les Annales de Géographie publie dans son N°709-710 (mai-août 2016) "Géographie et fiction : au-delà du réalisme" coordonné par Henri Desbois, Philippe Gervais-Lambony et Alain Musset.

Résumé :
Ce texte fait un point sur les différentes relations entre la géographie et la fiction dont un certain nombre sont illustrées dans ce numéro des Annales de géographie. Ces relations sont classées ici en trois catégories. Tout d’abord la fiction fait connaître des lieux et des espaces à ceux qui la lisent (roman, nouvelle, bande dessinée), la regardent (cinéma, théâtre) ou la jouent (jeux vidéo) : pour le plus grand nombre, c’est à travers des fictions que le monde est lu, se dévoile et se découvre. Mais la fiction, productrice d’imaginaire, imprègne aussi les lieux qui deviennent, dans les représentations, ce que l’oeuvre en fait : bien des lieux sont vécus à travers à la fois l’expérience que l’on en fait et les oeuvres d’imagination que l’on en connaît. C’est que, comme l’écrit Edward Soja, nos espaces vécus sont à la fois « réels et imaginés ». Enfin, une troisième catégorie de relation entre géographie et fiction est plus intime encore : les oeuvres de fiction sont aussi, en elles-mêmes, de la géographie, elles produisent simultanément des discours sur l’espace et des espaces mais aussi elles rendent compte de l’expérience humaine de l’espace et ce faisant partagent le même objectif que la géographie de l’expérience qui s’inscrit dans la suite du courant que l’on a appelé « géographie humaniste ».
Ce numéro a été l’occasion pour le trio Véronique André-Lamat, Marina Duféal et Isabelle Sacareau de replacer l’expérience "Géocinéma" avec une contribution sous leur plume qui relate les dix ans du festival bordelais : "Hors les murs, sur les toiles : quand la Géographie fait son cinéma".