Accueil > Champs d’expertise > Atelier "Métrologies Critiques"

Atelier Transversal « Mise en chiffre, mise en carte, mise en ordre du monde : approches critiques des métrologies de l’espace », 24 mars

mis à jour le 8 mars

Atelier Transversal « Mise en chiffre, mise en carte, mise en ordre du monde : approches critiques des métrologies de l'espace », 24 mars

Vendredi 24 mars 2017 : 9 h 30 à 12 h à la Maison des Suds (Salle des Stages, RDC), UMR Passages Bordeaux-Campus, Pessac

« L’imagerie satellite comme "traceur" de la société » avec Laurent Polidori (CNRS, CESBIO Toulouse)

La possibilité de voir des personnes humaines depuis les satellites est très limitée et présente peu d’intérêt. En revanche, les traces laissées par la société à la surface de la terre sont riches d’enseignement : ces traces qui accompagnent l’urbanisation et le développement agricole, se déploient sous l’œil des satellites à toutes les échelles et nous renseignent sur le rapport des sociétés à leur environnement. Les images de télédétection qui constituent à la fois une source d’information quantitative et un support de communication particulièrement intuitif, permettent d’organiser une réforme foncière, d’effectuer un recensement démographique, de servir de preuve dans un procès, de démasquer des pollueurs, de localiser les risques, de suivre l’évolution des maladies, de la pauvreté ou de la criminalité etc. On montrera comment les satellites d’observation, qui survolent la terre depuis plus d’un demi-siècle, participent à la production ou l’adaptation de normes et de références pour ordonner l’espace.
Cette séance s’inscrit dans la continuité de l’atelier « L’information environnementale : production, portée, usages » organisé le 8 septembre 2016 à l’EHESS , dans le cadre d’un incubateur de recherche initié par le CNES associant différentes équipes de recherche dont le CESBIO et Passages.

La discussion sera animée par Xavier Amelot (Université Bordeaux Montaigne), Laurent Couderchet (Université Bordeaux Montaigne) et Matthieu Noucher (CNRS).

Laurent Polidori (Directeur de Recherche au CNRS), est titulaire d’un doctorat de l’université Paris-7 dans la spécialité « méthodes physiques en télédétection » (1991) et habilité à diriger des recherches (2001). Il a été en poste dans l’industrie spatiale (Aérospatiale, aujourd’hui Thales Alenia Space, Cannes) et à l’Institut de Recherche pour le Développement (principalement en Guyane française). De 2007 à 2015, il était Professeur au CNAM, titulaire de la chaire de géomatique, directeur de l’ESGT (Ecole Supérieure des Géomètres et Topographes) et du laboratoire “Géomatique et Foncier” EA 4630 (Le Mans). Depuis 2016 il est détaché auprès du CNRS pour la durée du quinquennal 2016-2020, directeur du Centre d’Etudes Spatiales de la Biosphère (CESBIO, UMR 5126). Il a été vice-président (2002-2008) puis président (2008-2014) de la Société française de photogrammétrie et de télédétection (SFPT), et vice-président (2008-2011) de l’Association française pour l’information géographique (AFIGéo). Il est professeur invité à l’UFRA (Belém, Brésil). Spécialiste de cartographie spatiale. Laurent Polidori est l’auteur de nombreux articles et chapitres d’ouvrages, et de deux ouvrages : Cartographie Radar, Gordon & Breach, Amsterdam, 303 p. (1997), Pépinière d’Arpenteurs, Publi-Topex, Paris, 180 p. (2015).

PDF - 1.1 Mo
Le rôle de l’image de télédétection dans le domaine foncier

Agenda

Ajouter un événement iCal