Accueil > Champs d’expertise > Atelier "Métrologies Critiques"

Atelier Transversal « Mise en chiffre, mise en carte, mise en ordre du monde : approches critiques des métrologies de l’espace », 13 juin

mis à jour le 30 mai

Atelier Transversal « Mise en chiffre, mise en carte, mise en ordre du monde : approches critiques des métrologies de l'espace », 13 juin

Mardi 13 juin 2017 de 10h à 12 h 30 à l’UFR Lettres, salle Apogée - UPPA - Pau

« Sociologie critique du passe navigo » avec Julien Mattern (Université de Pau et Pays de l’Adour)

Cette présentation vise à contribuer à la critique des dispositifs de comptage contemporains, à travers l’examen de la technologie « télébillettique », c’est-à-dire une billetterie informatisée couplée à la transmission sans contact que l’on utilise dans les transports publics urbains. A partir d’un travail de recherche consacré au « passe navigo », on tentera de cerner les effets de cette innovation sur le travail humain, à partir d’observations et d’entretiens avec les salariés concernés (machinistes-receveurs, contrôleurs, vendeurs de titres de transport, agents de maintenance). Au-delà des variations liées aux contextes locaux et aux péripéties de sa mise en œuvre, cette technologie n’est pas un simple perfectionnement qui laisserait entièrement ouvert le champ des applications. Elle a des conséquences inévitables, notamment en termes de dépersonnalisation du travail. En outre, la reconstitution de l’histoire de ce dispositif (sur la base d’archives et d’entretiens avec les acteurs du projet), permet de retracer les projets et les processus de toutes sortes (depuis les plus matériels jusqu’aux plus idéologiques) qui ont conduit à sa mise au point et à sa généralisation. Au début des années 1990, la télébillettique apparaît à la convergence des intérêts et des conceptions de plusieurs types d’acteurs (internes et externes à la RATP), réunissant des préoccupations tarifaires, commerciales et plus spécifiquement techniques. C’est cette convergence qu’il convient d’analyser si l’on veut établir une distance réflexive et critique vis-à-vis de ce genre de dispositif.

La discussion sera animée par Marina Duféal (Université Bordeaux Montaigne) et Matthieu Noucher (CNRS, Bordeaux).

Plus de renseignements.