Accueil > Formations > Doctorat

Soutenance de thèse : Bayanatou TOURE, 27 novembre

mis à jour le 26 septembre

Bayanatou TOURE soutiendra sa thèse intilulée : "Gouvernance des bassins versants transfrontaliers ouest-africain. Appropriation et développement partagé des eaux du Niger dans les portions Bénin-Niger-Nigéria" le lundi 27 novembre à 14 h à la Maison des Suds, amphithéâtre.

Membres du jury :

  • Abdou Bontianti, Professeur, Université de Niamey
  • Frédéric Giraut, Professeur, Université de Genève
  • Philippe Le Grusse, Professeur, CIHEAM-IAMM, Montpellier
  • Géraud Magrin, Professeur, Université Paris I Panthéon-Sorbonne
  • Denis Retaillé, Professeur émérite, Université Bordeaux Montaigne, Directeur
  • Bénédicte Thibaud, Professeur, Université Bordeaux Montaigne

Résumé :
GOUVERNANCE DES BASSINS VERSANTS TRANSFRONTALIERS OUEST-AFRICAINS. Appropriation et développement partagé des eaux du Niger dans les portions Bénin-Niger-Nigéria

Cette thèse vise la continuité des questions d’échelle à travers la gouvernance de l’eau qui ne peut s’établir à un seul niveau mais doit au contraire envisager tous les niveaux à la fois. Cela constitue une difficulté méthodologique majeure que la gestion internationale ne parvient encore à résoudre. La subsidiarité en était un moyen avec l’inconvénient de séparer brutalement les niveaux d’échelle. Mais le bassin versant considéré comme un espace de projet délimité, dont la gestion ne vise pas seulement son administration mais la coordination de politiques, induit une gestion au-delà des découpages administratifs, avec un processus décisionnel continu et négocié entre acteurs aux pouvoirs de différents niveaux, aux intérêts et aux logiques divers, souvent contradictoires. S’il est partagé par nature, en faire un bien commun impose de franchir l’obstacle de « l’égoïsme » qui peut être attaché à la souveraineté de chaque État sur son territoire. La réalisation d’ouvrages majeurs se détache du principe de « chacun chez soi ». C’est justement ce principe souverainiste qui engendre des hydro-conflits transfrontaliers. Ainsi, s’interroger sur la signification concrète du concept de gouvernance par l’exemple des eaux partagées du fleuve Niger dans ses portions Bénin, Niger et Nigéria, c’est poser le principal problème qui permet de hiérarchiser les différentes pièces du calcul. À travers une démarche inclusive, il sera question d’établir un diagnostic de gouvernance du bassin versant du Niger, d’identifier les impacts d’une telle approche sur le développement des ressources en eau et d’appréhender les pratiques sociales des usagers de l’eau notamment ceux impliqués dans le développement de l’agriculture irriguée et ceux qui subissent les impacts environnementaux qu’engendrent les infrastructures hydrauliques d’envergure à l’instar de Kainji et de Jebba.

Mots clés : Echelle, Gouvernance, Subsidiarité, Souveraineté, Bassin versant, Fleuve Niger, Portion, vision globale, agriculture irriguée, usagers de l’eau

GOVERNANCE OF WESTERN AFRICAN TRANSBOUNDARY BASINS
Ownership and shared development of Niger’s waters in the Benin-Niger-Nigeria portions

This thesis is the continuity of scale through the water governance that cannot be established at one level but must instead consider all levels at once. This was a major methodological difficulty that international management is still able to solve. Subsidiarity was a way with the disadvantage to brutally separate scale levels. But the watershed is considered as a project space delimited, whose management is not only the administration but the coordination of policies, induced a management beyond administrative cuts, with an ongoing decision-making process and negotiated between actors in the powers of different levels, interests and various, often contradictory logic. It is shared by nature, make a common good requires the hurdle of "selfishness" that can be attached to the sovereignty of each State over its territory. The realization of major works stands the principle of "everyone home." It is precisely this sovereigntist principle that generates cross-border hydro-conflits. So, wonder about the real meaning of the concept of governance by the example of the shared waters of the Niger River in Benin, Niger and Nigeria portions, this is the main problem that allows to prioritize the different parts of the calculation. Through an inclusive approach, it will issue a diagnosis of governance of the catchment area of Niger, to identify the impacts of such an approach on the development of water resources and to understand the social practices of users of water including those involved in the development of irrigated agriculture and those undergoing environmental impact generate the large-scale like Kainji and Jebba hydraulic infrastructure.

Keywords : Scale, governance, subsidiarity, sovereignty, watershed, River Niger, serving vision, irrigated agriculture, water users