Rechercher




Accueil > Recherche > Cycles de rencontre > Manifestations publiques

Journée de commémoration de la traite négrière : la statue d’une ancienne esclave installée à Bordeaux, 10 mai 18 h

mis à jour le 10 mai

Au 18ème siècle, Modeste Testas a été achetée par deux frères bordelais, et déportée à Saint-Domingue. Une statue à son effigie est inaugurée ce vendredi quai Louis XVIII, pour commémorer le passé négrier de Bordeaux et l’abolition de l’esclavage.

Elle a le menton fièrement levé et le regard tournée vers l’estuaire : la statue de Modeste Testas est inaugurée ce vendredi quai Louix XVIII à Bordeaux, face à la Bourse maritime. Une orientation symbolique : l’estuaire, c’est là d’où partaient les bateaux négriers en direction des Antilles entre la fin du 17ème siècle et le début du 19ème siècle. A cette époque, Bordeaux est le premier port colonial pour le commerce en droiture et le troisième pour la traite négrière. 150 000 esclaves ont été déportés.

Carole Lemee, anthropologue à l’UMR Passage, a travaillé avec Lorraine Manuel Steed, la descendante de Modeste Testas, pour reconstituer son histoire.

Plus d’informations