Bénédicte Michalon

Co-directrice de Passages (UMR 5319), Directrice de RechercheCNRS
Maison des Suds 12 Esplanade des Antilles 33600 Pessac Tél. : 05 56 84 68 49 Téléphone professionnel: 05 56 84 68 49Publications: Disponibles sur HAL

Informations

Chargée de recherche au CNRS depuis octobre 2006, directrice de recherche depuis octobre 2021, mes travaux sont principalement situés à l’interface entre études sur les migrations et études sur l’enfermement. Ils portent sur les expériences des migrants, notamment des dispositifs de contrôle des migrations. Je m’intéresse aussi à différents groupes professionnels concernés par les migrations. Depuis 2018 je suis membre de l’Institut Convergence Migration.

TERRFERME

Domaines de spécialisation :– Géographie des migrations
– Géographie de l’enfermement
– Géographie sociale
– Géographie politique

Thèmes de recherche :
– Rétention administrative des étrangers
– Assignation à résidence des étrangers
– Hébergement des demandeurs d’asile
– Travail des étrangers dans l’agriculture
– Mobilités marchandes
– Migrations de retour

Zone(s) géographique(s) des recherches :
Europe centrale et orientale ; France ; Allemagne

Recherches en cours :

L’accueil des exilés dans les campagnes en France. Recherche menée dans le cadre de :
– programme LocalAcc: L’accueil en question : les localités urbaines et rurales face aux migrations. Coordonné par Bénédicte Michalon et Thomas Lacroix (Maison française d’Oxford). Financé par l’institut Convergences Migrations (2020-2023).

Les couloirs translocaux de l’asile en France (Corriref), Coordonné par Thomas Lacroix, financé par l’Institut Convergences Migrations (2022-2024).

-(Im)migrations d’hier et d’aujourd’hui en Nouvelle Aquitaine, Coordonné par Olivier Clochard, financé par le Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine.

– programme Camigri : Les campagnes françaises dans la dynamique des migrations internationales. Coordonné par David Lessault (Migrinter), financé par l’ANR (2016-2020) et le Conseil Régional d’Aquitaine (2018-2022).

La délégation des contrôles migratoires. Recherche menée dans le cadre de :
– programme Dispow : Le pouvoir discrétionnaire de l’Etat à ses frontières. Coordonné par Annalisa Lendaro (Certop), financé par l’ANR (2018-2022).
– programme DéCoMi : Gouverner les frontières : gestion et délégation du contrôle migratoire en Europe et au Moyen-Orient. Coordonné par Mathilde Darley, Damien Simonneau et Louise Tassin. Financé par l’IC Migrations (2019-2020).

 

Parcours de recherche :

Enfermement des étrangers :
Coordination du programme « Les dispositifs de l’enfermement. Approche territoriale du contrôle politique et social contemporain » (TerrFerme), financé par l’ANR et le Conseil Régional d’Aquitaine (2009-2015). Ce programme visait à développer une analyse spatiale de l’enfermement autour des prisons, des logements pour travailleurs migrants et des centres de rétention pour étrangers – autant d’institutions de réclusion généralement appréhendées séparément les unes des autres. Dans ce cadre, j’ai travaillé sur la rétention administrative des étrangers et l’hébergement des demandeurs d’asile en Roumanie.

Travail des étrangers dans l’agriculture occidentale :
Entre 2006 et 2009, participation au programme « Le travail des étrangers dans l’agriculture occidentale : construction européenne et évolution des modèles migratoires » (Migragri), dirigé par Swanie Potot (Urmis, Nice). Celui-ci visait à analyser les mutations récentes du recours à la main-d’œuvre migrante dans l’agriculture européenne. J’ai travaillé sur les migrants des Etats ex-communistes, alors nouveaux venus sur le marché du travail agricole français. L’enquête a été menée auprès de saisonniers agricoles polonais dans la vallée de la Garonne.

Circulations marchandes :
En parallèle, conduite d’une recherche sur les circulations marchandes et leurs rôles dans la recomposition des espaces frontaliers. L’objectif était de poursuivre une réflexion sur la mondialisation « par le bas » et plus spécifiquement sur différentes formes de mobilité internationale associées à des activités marchandes. La recherche empirique a été menée autour de la frontière entre Roumanie et République de Moldavie auprès de commerçants moldaves.

Migrations de retour :
Ma thèse portait sur les migrations dites « ethniques » ou de « retour » et visait à analyser le rôle que peuvent jouer les processus d’ethnicisation dans la mise en place de pratiques et de politiques migratoires spécifiques (ou non). La réflexion était centrée sur l’immigration en Allemagne des Aussiedler de Roumanie

Champs d’expertise :
Les dispositifs de normalisation de la réalité / Le corps, les corps et les sujets.

Responsabilités actuelles :

Dans l’UMR :
– Co-directrice de l’UMR (avec Véronique André-Lamat, Laurence Chevallier, Sandrine Vaucelle)

Hors UMR :
– Membre du comité de rédaction de la Revue Européenne des Migrations Internationales

(Co)Encadrement de thèses:

– Hassina Khusrawy, “L’habitat des exilés en milieu rural : pratiques culturelles et insertion spatiale des réfugiés afghans”, thèse en architecture et paysage (co-encadrement avec Xavier Guillot, inscription à l’université Bordeaux Montaigne).

-Cécile Quillien, “Placement/déplacement des Mineurs Non Accompagnés : Habiter l’Aide Sociale à l’Enfance. Ce que les migrations font au travail social. Une ethnographie de la protection de l’Aide Sociale à l’Enfance à Bordeaux”, thèse en géographie sociale (inscription à l’université Bordeaux Montaigne).

-Loreleï Morisseau, “Ce que les CRA font aux migrantes: rapports de genre, dispositifs et effets d’amon en aval de la rétention”, thèse en géographie (co-encadrement avec Claire Hancock, inscription à l’université Paris Est Créteil).

 

Dernières publications:

Michalon Bénédicte, 2023, « Les mobilités et la dynamique du pouvoir dans les lieux d’enfermement », Criminologie, vol. 56, n°2, pp. 145-169.

Michalon Bénédicte, Weber Serge (coord.), 2022, « Travail agricole et migrations », Revue Européenne des Migrations Internationales, vol.38, n°3-4.https://doi.org/10.4000/remi.20925

Michalon Bénédicte, Weber Serge, 2022, « Editorial. Les migrations internationales au cœur de l’agriculture et de l’agroalimentaire industriels », Revue Européenne des Migrations Internationales, vol.38, n°3-4, pp. 7-18. https://doi.org/10.4000/remi.20963

Michalon Bénédicte, Zeneidi Djemila (coord.), 2021, L’expérience de l’enfermement. Camps, commissariats, prisons, Presses universitaires François Rabelais, Tours (https://pufr-editions.fr/collection/migrations/).

William Berthomière, Imbert Christophe, Michalon Bénédicte, 2021, « Exilés et « néos ». Quand des migrations se rencontrent et recomposent des sociabilités locales  », Études rurales, n°208, pp. 18-39. https://doi.org/10.4000/etudesrurales.26544

Michalon Bénédicte, Bruslé Tristan, Clochard Olivier, Darley Mathilde, Milhaud Olivier, Morelle Marie Morelle, 2021, « Enquêter dans les lieux d’enfermement. Retour collectif sur une expérience de recherche », Carnets de géographes, n°15 (https://journals.openedition.org/cdg/7324).