Chantal Crenn

Maître de ConférenceBordeaux Université
Travail MC Enseignant-chercheur

Informations biographiques

Qualification CNU section 20 (2019)

Co-rédactrice en chef de la revue en ligne Afood.org

Membre de la section 38 auprès du Cnrs (depuis 2012)

Elle mène actuellement des recherches visant à problématiser :

  • les relations entre pratiques alimentaires (de migrants et de non migrants) et les prescriptions morales individuelles, les mises récits alimentaires (story telling), les idéologies locales ou nationales en terme agricole, sanitaire, écologiste en lien avec les questions d’(in)hospitalité.
  • les transformations alimentaires, écologiques et sociales face aux changements globaux (mouvements de lutte, politiques publiques, innovations sociales)
  • les processus migratoires et d’installations particulièrement ceux des ouvriers agricoles et des Mineurs Non Accompagnés dont les déplacements sont liés entre autre aux inégalités alimentaires et injustices liées à différentes formes d’accaparement des terres et de spoliation des ressources, de pollutions et de dégradation de l’environnement …
  • les enjeux et jeux de l’altérité et d’ethnicité dans (et par) les pratiques alimentaires (prises au sens large de la graine aux déchets) et liées aux questions environnementales   – c’est-à-dire les processus individuels et collectifs qui visent à créer des frontières sociales, ethniques etc ou au contraire à les effacer dans le cadre de la globalisation. Notamment les revendications patrimoniales ou affirmations identitaires que les changements globaux suscitent.

Deux réflexions animent ses recherches : les notions de continuité et discontinuité et continuité discontinuité ou créations dans les pratiques alimentaires dans les parcours de vie de migrants (Malgaches, Marocains, Sénégalais) en tenant compte des âges, du genre, des classes sociales des contextes des pays de départ et d’arrivée.
Les processus de différenciations ethniques et les relations sociales d’altérité tant en ville qu’à la campagne dans et par l’alimentation de migrants et non-migrants.

Ses problématiques s’inscrivent dans les enquêtes suivantes :
Elle a effectué des recherches initiales -entre Tananarive et Bordeaux- concernant les processus de subjectivations et de circulations des élites malgaches ayant migré en France. Elle est revenue à cette recherche entre 2007 et 2009 en se centrant sur les pratiques alimentaires circulatoires de ces migrants prises dans les idéologies contemporaines concernant l’écologie, le patrimoine, la santé etc…
Puis, elle a amorcé des recherches sur la manière dont l’alimentation (dont le vin) intervenait dans les relations interethniques hiérarchisées entre les familles d’ouvriers agricoles venues du Maghreb et les autres habitants  vignerons, ouvriers agricoles, voisins installés dans les vignobles aquitains. Ce contexte viticole continue a interrogé via la place qu’occupent dans ces territoires les « nouveaux » propriétaires français, chinois et britanniques.

  • Dans le cadre d’un projet européen Food2gather http://heranet.info/projects/public-spaces-culture-and-integration-in-europe/food2gather-exploring-foodscapes-as-public-spaces-for-integration/ elle approfondit la précédente recherche ECOALES qui interrogeait la place des épiceries sociales et solidaires -qui mettent en place des circuits courts- en milieu viticole et maraîcher tant dans les imaginaires culinaires des « bénéficiaires » que dans ceux des bénévoles et des salariés.
  • Dans le cadre du projet Food2gather elle observe également à Bordeaux et Sainte-Foy-La-Grande le rôle que jouent l’alimentation, l’agriculture, le jardinage etc dans la construction des identités, façonnant le sentiment d’appartenance ou pas – et donc rassemblant ou éloignant les gens – des populations migrantes par rapport aux habitants des pays européens. La question centrale étant de savoir comment la nourriture peut susciter la réflexivité sur l’identité, l’engagement civique, ainsi que l’apprentissage mutuel entre les migrants et les membres des sociétés d’accueil.
  • Dans le cadre d’un financement franco-allemand  elle mène une recherche avec Virginie Dercourt et Laurence Tibère sur la notion d’en-commun.  Les lieux de consommation comme créateurs de communs dans la ville : atelier d‘ethnographie comparative pour jeunes chercheur.e.s ( 2020-2021).
  • Dans le cadre d’une délégation Cnrs (2009/2011) elle a mené un projet de recherche concernant la transformation des pratiques alimentaires et les représentations liées à la santé des migrants dits « sénégalais » retraités de Bordeaux effectuant des allées et venues entre le Sénégal et la France. Membre de l’Observatoire Hommes Milieux Tessékéré  (INEE) à Widou-Thiengoly au Sénégal elle est responsable du pôle alimentation. Dans ce cadre, elle a mené depuis 2010 une recherche concernant les pratiques alimentaires des pasteurs transhumants et sédentaires du Ferlo au Sénégal.Elle a mené une recherche en collaboration avec Jean-Pierre Hassoun Hassoun  Directeur de recherche au Cnrs Iris Paris concernant les pratiques alimentaires de rue et les logiques urbaines à Dakar et Accra.  Ils se penchent sur les pratiques de la dibiterie, du fast food à Dakar (Sénégal) et Accra (en cours) ;  » Shawarma and Hamburger in Dakar (1965-2012) Crossed biographies of two food habits innovations », Foodways: Diasporic diners, transnational tables and culinary connections, University of Toronto, 4-6 octobre 2012.

En cours

  • Direction scientifique avec Isabelle Gobatto, Abdou Ndiaye, Laurence Tibère Moustapha Seye et Abdou Ka d’un numéro de la revue Anthropology Of Food sur Les Afriques de l’alimentation : entre environnement et santé les changements sociaux. Le call est en ligne sur aofood.org
  • Direction scientifique avec Marion Demossier et Boris Pétric ) d’un numéro de la revue Ethnologie Française sur le vin titre provisoire Le Vin : Anthropologie d’un Objet Singulier.
  • Direction scientifique avec Anne Raulin d’un numéro de la revue Européenne des Migrations Internationales. En migrations actuelles : nouvelles questions ethniques. Le call est en ligne sur le site de la revue.

Responsabilités principales : 

Co-rédactrice en chef de la revue  Anthropologie au Food
PI France du projet Européen Food2gather Food2gather http://heranet.info/projects/public-spaces-culture-and-integration-in-europe/food2gather-exploring-foodscapes-as-public-spaces-for-integration/
Membre du comité national auprès du Cnrs section 38
Co-responsable du comité scientifique Les Reclusiennes wwwlesreclusiennes.fr

Antérieures

Responsable du parcours développement local et interculturel Université Bordeaux Montaigne FI et FC

Quelques publications

Ouvrages et direction de revue

Chantal Crenn, La ronde des mondes : circulations des mangeurs et des aliments entre Afrique de l’Ouest, Maghreb et France, Karthala, collection terrains du siècle. (à paraître en mai 2020)

Raul Matta, Charles Edouard De Suremain, Chantal Crenn., Food Identities Home and Away: Explorations at the Intersection of Food, Belonging, and Dwelling, London : Bloomsbury (publication en mai 2020)

Articles 

Chantal Crenn, Dragoss Ouédraogo, D., 2020.  « Silence, on tourne !, Comment rendre visible par l’image, les invisibles des champs de vigne ? », Revue Française de Méthodes Visuelles : Migration(s) en image, n°4, mai. https://rfmv.fr/numeros/

Chantal Crenn, 2020, « La cantine des usines Ford de Blanquefort dans la mémoire des ouvriers sénégalais retraités : un vécu commun avec les ouvriers français,  Quand les cantines se mettent à table…Commensalité et identité sociale, Comoretto, G, Lhuissier, A, Maurice, A (coord.), Quae, pp.45-56.

Chantal  Crenn, C., 2019. « Circulating Food practices and and Food Representations of Senegalese Inhabitants of Bordeaux and Dakar », Nomadic Food : anthropological and Historical Studies around the world, Bianquis, I., Williot, JP., (Eds) Rowman and Littlefield, pp.65-77.

Chantal Crenn, C., 2019. « La cosmobilité des retraités sénégalais de Bordeaux : vieillir tout en restant « neuf » », Gérontologie et société, Pour une introduction à l’étude du vieillissement en Afrique, n°158, vol 41,pp. 125-138.

Chantal Crenn, C., 2019. « Les retraité-e-s sénégalais-e-s de Bordeaux au Sénégal : circuler pour rester des go-between », Des nord(s) vers les sud(s) : état de la recherche sur les mobilités,  Fabbiano, G., Peraldi, M., et Poli, A., (Eds), Karthala, pp137-156.

Chantal Crenn, Abdou Ka, 2019,  « Foodscape au Sahel entre migrations et circulations », La grande muraille Verte, Boëtsch, G., Duboz, P., Guissé A., Sarr., P., Cnrs édition, pp.201-2012.

Chantal Crenn,  Hassoun, Jean-Pierre., 2018, « Four ages of fast food : Dakar », Ethnologie française, Presses Universitaires de France, pp. 59-72.

Abdou Ka, Lamine Ndiaye, Chantal Crenn, 2016, « Circulation, dénigrement des savoir-faire autour des plantes médicinales dans le Ferlo », Ethnopharmacologia, n°56, pp.53-57. Disponible sur : http://www.ethnopharmacologia.org/boutique/ethnopharmacologia-56-octobre-2016

CNRS
CNRS
CNRS