Laura Menatti

Maître de ConférenceENSAP Bordeaux
Travail MC ENSAP Bordeaux Enseignant-chercheur

Informations biographiques

Chercheuse en philosophie environnementale, ma recherche et mon enseignement ont été menés au croisement de la philosophie, de la géographie humaine, des sciences cognitives et des humanités médicales. J’ai collaboré avec des chercheurs et des artistes, en visant une approche interdisciplinaire dans un contexte international. J’ai travaillé en Italie, en Espagne, au Chili et en France.

Mon axe de recherche principal vise à développer un cadre théorique et pratique pour l’étude des notions de paysage, d’espace et de lieu, ainsi que de leur perception par des agents humains. Ce faisant, j’ai développé plusieurs axes d’investigation. J’ai effectué une exploration historique des origines occidentales de la notion artistique de paysage à l’âge moderne, et du rôle qu’elle a joué dans le développement des concepts de paysage, d’espace et de lieu dans la philosophie contemporaine et la géographie. J’ai abordé les dimensions sociales et politiques du débat en analysant des textes de loi internationaux tels que la Convention Européenne du Paysage. Les axes sociaux et éthiques ont été développés à travers la géographie humaine et l’éthique environnementale, avec une attention spécifique au problème de gestion des paysages dans le contexte du réchauffement climatique (c’est-à-dire la relation entre bien commun, paysages et justice). J’ai abordé le problème de la perception du paysage du point de vue des sciences cognitives, en réalisant un travail théorique en écologie et psychologie environnementale, concentré sur les milieux réparateurs. Enfin, appliqué les répercussions de ces axes de recherche aux sciences médicales et aux humanités médicales, en collaborant avec des universités de médecine fondée sur des preuves. Plus spécifiquement, j’ai étudié la relation entre les espaces de soin et la géographie de la santé ; j’ai conçu et conduis des expériences sur la perception des paysages et les préférences paysagères, à la fois d’un point de vue psychologique et artistique.

Ma méthodologie de recherche est distinctive en ce qu’elle combine un examen conceptuel – centré sur les problèmes émergents de l’éthique environnementale, l’esthétique et la géographie humaine – avec une analyse appliquée. Sur la base de recherches théoriques et philosophiques j’ai conçu des expériences en psychologie environnementale, appliquant à la fois une méthodologie quantitative et qualitative (phénoménologiquement orientée) pour l’analyse des données.

CNRS
CNRS
CNRS