Sonia Dheur

Chargée de Recherche CNRSBordeaux UniversitéFocale Traduction/Représentations
Travail CR Maison des Suds CNRSPublications: https://cv.archives-ouvertes.fr/sonia-dheur

Informations biographiques

Diplômée de l’Université Libre de Bruxelles en Sciences zoologiques, j’ai obtenu mon doctorat en Sciences de la Vie au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris où je me suis intéressée à la façon dont les modifications chimiques de la molécule d’ADN affectent son devenir dans la cellule. En tant que biologiste moléculaire, j’ai poursuivi mes recherches à l’Institut de Biochimie et Génétique Cellulaires (UMR5095 CNRS-Université de Bordeaux) où mes travaux ont porté sur l’expression et la transmission du patrimoine génétique et sur l’épigénétique. Plus récemment, je me suis rapprochée des sciences humaines et sociales en intégrant Passages en 2014, où je mène des recherches interdisciplinaires, critiques et réflexives, portant sur des développements récents de la recherche en biologie, ainsi que des travaux en ethnologie portant sur une réflexivité plus ordinaire, à l’œuvre dans des pratiques culturelles instituées en bibliothèque et au musée.

Je coordonne aussi le séminaire Présentations poétiques du monde de la focale Traduction/Représentations de Passages :

Si l’activité scientifique consiste à tendre vers un « procès sans sujet », les savoirs produits contiennent une dimension subjective, consciente et inconsciente, qui se nourrit de et en même temps sous-tend la biographie du sujet épistémique. Faire de la science suppose une attitude déterminée, un effort continu, un travail. Au fond, on entre en science un peu comme on entre dans les ordres. On cherche la lumière, on avance d’un éclairage – sur le monde et sur soi – vers un autre, et c’est dans la retenue vis-à-vis de la narration de soi, dans la maîtrise de l’expression de ses affects comme de ses désirs, dans la forme que prend dans le discours l’invisibilisation de soi, qu’on se dirige vers la Science. Or, il n’y a pas de savoir scientifique sans sujet épistémique, ni sans sujet tout court, donc sans réflexivité, sans travail sur soi, sans biographie du sujet-cherchant. Dans le cadre du projet scientifique de l’UMR Passages, nous nous réunissons régulièrement dans le cadre d’un séminaire traitant des présentations poétiques du monde en science, que je coordonne depuis 2016. Il a pour objet le sujet-cherchant et son rapport au monde. Le sujet-cherchant livre un discours à son auditoire ou à son lectorat sur un objet choisi et appréhendé à partir d’une formation, de lectures, de rencontres, d’un cadre académique, d’un terrain, et à travers une histoire et un vécu personnel, sensible, tout ceci impliquant toute sa personne, imprégnée d’expériences de vie et de connaissances, c’est-à-dire une personne à la fois singulière, une et ordinaire. C’est dans la forme que prend la résistance de cette unité du sujet-cherchant que réside le poétique, dans les traces laissées par la constitution de soi comme de son effacement. Au-delà de leur enjeu épistémologique, ces travaux sont menés dans une perspective éthique. Prendre conscience du poétique en science, en témoigner et en rendre compte contribue à l’humanisation de la science et de ses travailleurs. Nous préparons actuellement un ouvrage collectif, co-dirigé par Sonia Dheur et Jean-Baptiste Maudet, rassemblant les contributions de douze collègues ayant participé à ce groupe de travail. Celui-ci paraîtra en 2020 aux Presses de l’Université de Pau dans sa collection Spatialités.

En 3 ans, 16 intervenants ont communiqué leur présentation du monde comme autant de témoignages de la présence du poétique en science :

29 janvier 2016 Marie-Pierre Chopin (Passages, professeur en Sciences de l’Éducation, Université de Bordeaux UB) Etudier la diffusion des savoirs en danse : quelles poétiques ?

et Yves Raibaud (Passages, géographe, MdC, Université Bordeaux-Montaigne UBM) La danse en tant que rapport poétique au territoire

5 avril 2016 André-Frédéric Hoyaux (Passages, géographe, professeur UBM) Anticipation poétique du monde. Du contexte à la situation

30 mai 2016 Marie-Aline Villard (danseuse, enseignante à l’UBM et chercheuse en mouvement) « C’est par le mouvement que l’homme voudrait appartenir au Monde » Henri Michaux

24 novembre 2016 Nicolas Lemoigne (Passages, géographe et ethnologue, MdC UBM) « La terre est chair, les roches grossissent » : gérer la vie là où elle se trouve. Pour une ethnopédologie des savoirs paysans

23 janvier 2017 Marcela Palomino-Schalscha (Lecturer in Human Geography and Development Studies, Victoria University of Wellington, New Zealand) The process of becoming arpilleristas: Crafting more-than-visual ethnographies

12 avril 2017 Laurent Couderchet (Passages, géographe, professeur UBM), Yves-Charles Grandjeat (professeur UBM, EA CLIMAS) et Sébastien Nageleisen (Passages, MdC UBM) Présentation poétique du monde : conscience environnementale et littérature

22 mai 2017 Sylvain Guyot (Passages, professeur, géographe, UBM) Engager l’art pour engager la recherche : pour une relecture critique et réflexive de l’engagement entre art et géographie

23 juin 2017 Laura Menatti (philosophe, PhD, Université du Pays Basque, San Sebastian; chercheuse et professeur invitée, Université du Chili et l’Université du Développement – Universidad del Desarrollo/UDD, Santiago de Chile) Perception du paysage : entre philosophie, psychologie écologique, et éthique

23 octobre 2017 Christine Chivallon (Passages, géographe et anthropologue, DR1 CNRS) Usages artistiques et pratiques de pouvoir

26 mars 2018 Marina Duféal (Passages,  géographe, MdC UBM) La face cachée des couleurs

23 avril 2018 Richard Maire (Passages, géographe, DR Emérite CNRS) La frise du temps

15 juin 2018 Elise Olmedo (géographe, Post-doctorante LabexMed, Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée – Mucem, Centre Norbert Elias (UMR 8562) – EHESS Marseille) Matérialiser l’expérience insulaire. Une ethnographie créative des petites îles méditerranéennes

12 novembre 2018 Marie-Clotilde Roose (philosophe, Faculté d’architecture, d’ingénierie architecturale et d’urbanisme (LOCI) de l’UCL, Tournai) Le sens du poétique

CNRS
CNRS
CNRS