L’objectif du post-doctorat que nous proposons est d’analyser des situations de rencontres – possibles, advenues, manquées – entre des initiatives venues de la société civile et celles du monde institutionnel. Afin de permettre la meilleure appropriation possible du sujet par la personne qui réalisera le post-doctorat, nous proposons aux candidats qu’ils établissent eux-mêmes un sujet de post-doctorat d’une durée de deux ans qui constituera la base du recrutement. La problématisation est libre, du moment qu’elle est fondée en géographie ou plus largement dans les sciences de l’espace, qu’elle participe aux débats contemporains autour des transitions et qu’elle puisse donner lieu à des publications de bon niveau.
Localisation : Unité mixte de recherche TREE (Transitions Énergétiques et Environnementales), CNRS/Université de Pau et des Pays de l’Adour
Responsable : Xavier Arnauld de Sartre (DR 2 CNRS)
Localisé à Pau, le post-doctorat sera réalisé au sein de l’UMR TREE (Transitions énergétiques et environnementales). Cette unité mixte CNRS/U. Pau, qui sera créée au 1er janvier 2021, associe dans une même unité des géographes, des sociologues, des juristes et des économistes sur les questions des transitions énergétiques et environnementales. L’unité, qui vise une interdisciplinarité élargie vers les sciences biotechniques, est organisée autour de trois axes : régulation, innovations, territoires & sociétés. Le projet de l’unité pourra être adressé aux candidats sur demande.
Les candidat.e.s auront un doctorat en géographie, sociologie ou sciences politiques. Intéressés par les transitions énergétiques et environnementales, ils devront bien connaitre les débats internationaux et avoir prouvé leur capacité à y participer.
Le post-doctorant bénéficiera d’un CDD de deux ans d’un montant brut mensuel de 2699 euros, auxquels il faut ajouter 220 euros (correspondant à 64 heures d’enseignement qui seront demandées au candidat dans une des formations de l’université de Pau). La résidence à Pau de la personne recrutée pendant la durée du contrat une condition impérative.
Les dossiers sont attendus pour le 20 novembre 2020. Une audition aura lieu avant le 5 décembre pour un recrutement au 1er janvier 2021. Le recrutement sera effectué par une commission composée de quatre membres.
Les dossiers devront comporter :
– Un CV
– Une lettre de motivation
– Un projet de 3 à 6 pages impliquant un chronogramme sur deux années, un plan
de valorisation des travaux et un budget.
Pour la constitution du dossier, contact peut être pris avec le responsable de la chaire, Xavier
Arnauld de Sartre, auprès de qui le projet sera in fine déposé.

CNRS
CNRS
CNRS