Actualités

Soutenance de thèse Pablo Salinas-Kraljevich, 7 mai à 9h

Pablo Salinas-Kraljevich soutiendra sa thèse intitulée : « La dimension multi-échelle de la consommation d’eau de Bordeaux Métropole : spatialisation et projection de données du Service de l’Eau de Bordeaux Métropole » le vendredi 7 mai 2021 à 9 h à la Maison des Suds, Pessac.
Ces travaux ont été réalisés sous la direction de M. Pascal Tozzi et Mme. Sandrine Vaucelle.
La soutenance sera publique et en visioconférence par Zoom (pour lien zoom contacter Sandrine.VAUCELLE@cnrs.fr).

Membres du jury :
M. Bernard Barraqué, Directeur de Recherche – CNRS – CIRED – AgroParisTech (Président du jury)
Mme. Sylvie Clarimont, Professeure, UMR TREE-CNRS-UPPA (Rapporteure)
Mme. Marielle Montginoul, Directrice de recherche, INRAE – UMR G-EAU (Rapporteure)
M. Matthieu Noucher, Chargé de Recherche – CNRS – UMR Passages (examinateur)

Résumé de la thèse
En proposant une approche géographique et une lecture multi-échelle de la consommation d’eau potable, cette thèse contribue à la question de la durabilité du service de distribution de l’eau.
L’intention est de souligner la dimension géographique des consommations d’eau potable par la spatialisation de données du service de l’eau enrichies avec des informations territoriales dans le
territoire de gestion de Bordeaux Métropole. La représentation spatiale de ces informations a permis d’explorer la répartition des consommations selon différentes échelles territoriales. Pour chaque échelle, la consommation peut être représentée de façon particulière et peut être associée à des jeux de données spatialisées. Grâce au croisement avec des informations spatialisées, nous avons analysé les relations existant entre la consommation d’eau et un certain nombre de variables (démographiques, géographiques, urbaines, etc.) selon différentes échelles spatiales. L’articulation multi-échelle de ces facteurs, comme la démographie ou la sectorisation de l’urbanisme, participe de la mise en place de prévision des consommations d’eau potable.
L’apport de notre approche réside dans un travail affiné sur les échelles, sur lesquelles jouent (ou ne jouent pas) ces variables. Ainsi pour comprendre la consommation, nous allons combiner
plusieurs séries de facteurs qui ne s’expriment pas de la même manière aux différentes échelles géographiques et qui évoluent sur des pas de temps différents.

Mots clés : analyse multi-échelle, cartographie, consommation d’eau potable, service de l’eau,
spatialisation de données et projection de données.

Dernières actualités