DA3T

2018-2021

Dispositif d’Analyse des Traces numériques pour la valorisation des Territoires Touristiques

L’objectif de ce projet interdisciplinaire réunissant géographes et informaticiens est de proposer un dispositif d’analyse des traces numériques dans le but d’améliorer la gestion et la valorisation des territoires touristiques en Nouvelle-Aquitaine. Nous faisons en effet l’hypothèse que les décideurs publics (agences de développement touristique, collectivités locales) ou autres gestionnaires (agences d’urbanisme, gestionnaires de lieux touristiques etc.) ne disposent pas toujours de l’expertise ou du temps nécessaire pour collecter, traiter, analyser et interpréter les traces numériques notamment dans le cadre d’observatoires ou au moment d’élaborer des documents de planification. Alors même que le tourisme représente un secteur-clé du développement économique régional, les difficultés auxquelles sont confrontés les décideurs peuvent être multiples comme celle d’ouvrir les « boites noires algorithmiques » qui leur sont proposées et dont la rigueur méthodologique est parfois discutable.Deux questions structurent l’ensemble du projet :

  1. L’analyse des traces numériques révèle-t-elle de nouvelles pratiques spatiales aboutissant à des formes différentes d’organisation des espaces touristiques, ou confirment-elles des logiques par ailleurs connues et mesurables par les dispositifs plus classiques d’observation ?
  2. Comment développer de nouveaux outils et de nouvelles méthodes d’analyse des traces numériques permettant d’associer l’usager selon une démarche participative afin de donner du sens à ces traces ?

L’objectif du projet est de couvrir trois domaines d’analyse indissociables dans la compréhension du fonctionnement des territoires touristiques :

  • la fréquentation (ex : données mesurant les variations spatiales et temporelles de la fréquentation dans un lieu touristique telles que les traces émises par les téléphones mobiles)
  • les déplacements (ex : données produites via les GPS permettant de déterminer des points d’intérêt dans différents sites et de retracer l’expérience de visite à différente échelles afin de mieux optimiser les parcours et les équipements)
  • les territorialités (ex : données numériques révélant des logiques d’organisation spatiale, photographies postées en ligne permettant d’étudier les représentations sociales des paysages, discours et images véhiculées par les réseaux sociaux qui participent à la réputation des territoires.).

Ces trois domaines sont travaillés à deux échelles :

  • l’agglomération touristique : trois villes ont été sélectionnées en tant que pôles d’attraction majeurs du tourisme en Nouvelle-Aquitaine : une destination essentiellement balnéaire (Biarritz), une agglomération littorale aux aménités variées (La Rochelle) et une métropole touristique (Bordeaux).
  • le site touristique : le cas des musées sera ici exploré à travers la notion d’expérience de visite. Deux types de musées seront investigués, ceux, récents, qui ont anticipé l’utilisation du numérique (Cité du Vin à Bordeaux) et ceux plus anciens qui s’adaptent aux outils numériques (Musée Sainte-Croix à Poitiers) .

Didier Vye (Université de La Rochelle)

Grégoire Le Campion, Mélanie Mondo, Matthieu Noucher.

UMR LIENSs (La Rochelle), LIUPPA (Pau), L3I (La Rochelle)

Région Nouvelle-Aquitaine

Berger-Levrault, Agence de Développement Touristique des Charentes (Charentes Tourisme), Agence d’Urbanisme de Bordeaux Aquitaine, Musée Sainte-Croix de Poitiers, Cité du Vin de Bordeaux, DRAC Nouvelle-Aquitaine, Communauté d’Agglomération de La Rochelle